Comment arrondir ses fins de mois à Madrid.

Pour ceux qui galèrent sa race niveau budget dans la capitale espagnole, en dehors des sempiternels jobs d’étudiants (qui, il faut bien l’avouer, lassent un peu, hein, on va pas servir des bières toute notre vie non plus, en plus c’est mauvais pour le foie), et pour s’affranchir des boulots un peu trop légaux,  deux options :

1) La prostitution : ça tombe bien, les péripatéticiennes officient en bas de chez moi. Et pourtant, cher lecteur, j’habite pas en banlieue. Il faut dire que si Sarko était le maire de Madrid, il aurait les boules grave. Parce que n’en déplaise au petit Nicolas, les filles de joie, elles se délocalisent pas, non non non, elles sont bien visibles, en plein centre touristique, là où la vie bat son plein, et à toute heure du jour. Pas besoin d’aller boulevard des Maréchaux ou rue de Genève, dans des créneaux horaires gavants. Ça doit faire se frotter les mains des proxénètes, qui gagnent plutôt bien leur beurre, avec un chiffre d’affaires de plus de 18 milliards par an, et quelques 350’000 filles dans la rue.

A Madrid, entre aller aux putes et faire les boutiques, t’as même pas à choisir, c’est des rues parallèles. D’ailleurs, la rue s’appelle calle de la Montera, et montera, en espagnol, ça veut tout autant dire bonnet, verrière, ou chapiteau, que rabatteuse.

2) Faire ses courses au Lidl : et des provisions au rayon cocaïne. C’est un de ces petits bonheurs de la mondialisation. Les réseaux de transport des bananes, et celui de trafic de poudre blanche s’emmêlent, s’entrelacent, et de l’autre côté de l’Atlantique le contact n’a pas toujours l’occasion de réceptionner la marchandise, de sorte que lorsque la brave ménagère madrilène vient choisir ses fruits de saison au mois de janvier chez son petit épicier local (le Lidl de la place Tirso de Molina), elle peut avoir la chance de trouver sous la première couche bien innocente de quoi offrir au petit Pablito et à ses frères et sœurs la console de leurs rêves (à 60 euros le gramme, et des paquets de 3 kilos, ils auront même de quoi s’offrir quelques jeux en prime).

p.s: je suis pas que une sale cynique toute pourrite, et j’en profite pour donner ici le lien de Fleur de Pavé, assoc’ qui fait un boulot de folie chez les belles de nuit lausannoises. Et puis je ne peux m’empêcher de citer les anarchistes de la guerre civile espagnole, qui se plaisaient à dire :

Las putas al poder, sus hijos ya lo están“, ou en langue de Molière: “Le pouvoir aux putes, leurs fils l’ont déjà!

Advertisements
Tagged , , , , , ,

3 thoughts on “Comment arrondir ses fins de mois à Madrid.

  1. Eric says:

    Ciao! il est vraiment sympa ton blog et ça fait plaisir d’avoir de tes nouvelles sous cette forme!!!
    Au fait je suis aussi allé voir “up in the air” avec Tiphaine après le 3e exa et je crois pouvoir dire qu’on est tout à fait d’accord avec toi… Le concept: on a voulu snaker Pathé en s’alignant 2 films à la suite. Pour commencer “petite zone de turbulences”, un film français bien sympathique et très drôle (qu’on a choisi et pour lequel on a payé ^^) et ensuite on est entré au bol dans une autre salle… et là THE navet! hé oui, il nous a bien fallu constater que Dieu/Karma/Qui sait-je ne cautionnait pas notre filouterie envers le cinéma… et voilà comment on finit par subir Geoooooorge, en version française de surcroît, contre son gré, dans le film le plus cul-cul de ce début d’année!
    Becs

  2. Eric says:

    mon commentaire concerne évidemment l’article suivant… ne cherchez pas le lien avec les filles de joie ou la coco… hem! je suis définitivement un as du net 😉

    • Alexina says:

      oh tu sais, la conduite frauduleuse s’en rapproche. Continue comme ça, mon garçon, et tu finiras tapinant dans les rues de Chueca, en deux temps trois mouvements.
      Ey, et bonjour ici, ça me fait plaisir de te voir!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: