In the mood for…

Urgences de gynécologie.

Hier, c’est une jeune chinoise qui est arrivée, retrouvée par le SAMUR dans le métro. Évanouie de douleur, suite à un avortement fait le matin même dans une clinique privée, qui s’était mal passé. Ne parlant quasiment pas espagnol, comme la majorité de ses compatriotes, qui tiennent la majorité des épiceries de la ville et ont le monopole des ventes de bières à la sauvette dans la rue, tard le soir, quand le reste de la population sort s’amuser.

Comme elle ne parle pas la langue, les gens lui parlent fort, pour se faire comprendre. Elle est pas sourde pourtant, on a juste pas le même langage. Lorsqu’elle se retient de hurler de douleur au moment de l’échographie transvaginale, je suis la seule à venir lui tenir la main, et à la laisser inscrire la marque des ses ongles dans ma peau, profondément. Mais je suis aussi la seule aussi à recevoir son sourire de remerciement, quand elle sort du cabinet de consultation, toute frêle dans sa blouse de patiente.

Advertisements
Tagged , , , ,

4 thoughts on “In the mood for…

  1. Guillaume Pascanet says:

    Je suis sûr que tu sais que le métier auquel tu te prépares n’est pas qu’une source de revenu.

    Essaie de conserver cet état d’esprit, la vie abime parfois tout avec le temps.

  2. Loulou says:

    Moi je suis très très fière de ma grande soeur.

  3. Krolli says:

    Moi aussi, même si c’est que ma soeur de coeur…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: