On dirait le suuud.

Pif, paf, pouf, dans la série Alexina découvre la vie huit mois après être arrivée en Espagne, je suis allée à Tolède. Normalement, c’est la ville qu’on visite la première semaine où l’on arrive, parce que c’est tout près de Madrid et que le bus nous y emmène en un rien de temps pour un prix dérisoire, que c’est une ville à l’architecture médiévale et arabe (c’est plutôt très joli, donc).

La cathédrale était immense, fraîche, pleine de tombes de gens connus à l’époque et inconnus aujourd’hui, de piliers immenses (88, d’après le guide. Quelle information intéressante.), avec des tableaux de maître plein la sacristie et un trésor clinquant au possible. Le château qui domine la ville est absolument immonde quant à lui et son bord est flanqué d’une extension du musée de l’armée à l’architecture apocalyptique. Mais il faisait beau, chaud, la lumière est devenue dorée à la fin de la journée,on s’est perdus dans le vieux quartier juif et ses ruelles dont la déclivité me rappelait Lausanne (il y a 3 synagogues dans toute l’Espagne, dont 2 à Tolède), on s’est posés sur une terrasse où des accordéonistes faisaient reprendre en choeur de vieux succès espagnols à toute une smala venue célébrer une communion ou je ne sais quoi. C’était fou de voir cette toute petite ville, et d’imaginer qu’un jour elle avait été capitale d’un grand royaume.

Par contre, je n’ai toujours pas compris comment les millions d’échoppes d’épées médiévales se faisaient leur beurre.

Advertisements
Tagged , ,

8 thoughts on “On dirait le suuud.

  1. Guillaume Pascanet says:

    J’y avais acheté une épée souvenir lorsque j’y étais allé.

    J’avais 15 ans, il y a prescription ?

  2. Alexina says:

    Noooon? Mais genre une grande, là, de celles qui coûtent un bras? L’adolescence est une période mythique…

    • Guillaume Pascanet says:

      Non, le modèle d’en dessous, dorée et marquée “Tizona del Cid”.

      Je l’ai conservé, j’aime bien le kitch.

      Je me rappelle y avoir vu aussi une très belle peinture en deux parties, le bas représentant la mort au combat d’un soldat, le haut son accueil au paradis.

      Il me semble même que c’est du Greco mais sans certitudes.

      Le chateau moche, c’est l’Alcazar ? Depuis 1936 et sa résistance victorieuse au siège républicain, c’est un haut du franquisme, d’où le musée militaire.

      Je me rappelle aussi du Tage qui serpente gracieusement au bas des murailles.

      Que des bons souvenirs en fait.

      • Alexina says:

        La sacristie rengorge en effet de Greco, Caravage (bon, un seul), Ribera, Rubens. C’est une merveille! Le musée de l’armée est en restauration (zut alors, je n’ai pas pu voir toutes les plaques commémoratives soutenant le régime franquisme…). Les espagnols ont un rapport étrange à ce dernier. Il n’y a qu’à voir la monumentalité de la tombe de Franco pour s’en rendre compte, et frissonner un bon coup.

      • Guillaume Pascanet says:

        Ils vendent toujours des figurines de Franco en plomb ?

        En Italie, j’ai vu aussi quelques tee-shirts et même un tablier décoré du Duce.

      • Alexina says:

        Je ne sais pas, je ne rentre pas dans les magasins d’épées médiévales, moi. Étrange ces produits dérivés, ça doit être sudiste, j’ai rien vu de tout ça à Berlin (insérer un smiley ici).

  3. Loulou says:

    Han! Par qui la photo a-t-elle été prise?!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: