L’Aber Wrac’h.

L’ Aber Wrac’h, Bretagne Nord, ces estuaires où la mer a rongé la côte. Ici, c’est plein de petites plages qui n’existent qu’à marée haute. Si on se perd un peu et que l’on se retrouve à crapahuter au milieu des roches, on se console de notre incapacité à suivre les indications blanc-rouge du GR34 en soulevant quelques pierres pour s’amuser du spectacle des crabes qui déguerpissent à toute allure.

Quelques voiles toutes blanches sur l’eau et le phare de l’Île Vierge pour repère, au milieu du paysage décliné en bleu, roche et sable. La mer monte à une vitesse affolante, et elle est claire comme celle d’une lagune tropicale.

Lorsque le temps est nuageux et qu’il est 8h du soir, le soleil de fin de journée joue à cache-cache et s’amuse comme une coquette de son reflet dans le miroir de la mer. Quand il se montre, quasi gloussant de l’effet qu’il crée, ça fait de grandes flaques d’or liquide dans la baie, qui éblouissent le cœur et les yeux.

On a posé nos tentes, on est partis manger, parce que la Bretagne, mes petits amis, c’est surtout aussi la bouffe. Au retour, on s’est calées dans nos duvets au grand air avec Lou, et on l’a eue, notre belle étoile. 14 août, les étoiles comme des taches de rousseurs dans un ciel d’été, on s’est exclamées à chaque trainée de lumière mourante qui redessinait la nuit pour un instant fugace, un flash sur la rétine, et nos souffles retenus.

Advertisements
Tagged , , ,

2 thoughts on “L’Aber Wrac’h.

  1. Guillaume Pascanet says:

    Des plages qui n’existent qu’à marée haute ?

    C’est surprenant. Dans mon petit coin de Normandie, au pied des falaises, je connais des plages qui n’existent qu’à marée basse.

    • Alexina says:

      La mer se retire si loin dans l’estuaire que oui, certaines plages n’existent qu’à marée haute, et en attendant de pouvoir larver sur le sable chaud avec le clapotis des vagues en berceuse, il te reste la pêche à pied (oh, Colette!). Je viens de terminer Les Déferlantes, de Claudie Gallay, alors du coup, les falaises de ton petit coin de Normandie m’évoquent beaucoup de choses.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: